septembre 2016

Samedi 17 septembre, 20h30 

(annulé)

Concert de ROCK « culturel » (vidéo-expo) de Fernand PENA

mise en musique de poèmes de William BLAKE, poète, philosophe humaniste anglais du 18ème siècle.

Le prix des places est de 12€ et 10€ en tarif réduit (adhérents)

*****

Les Concerts-vidéo-expo : Un concept rock “culturel”

Tout le monde connaît les gloires culturelles de l’Angleterre que sont Shakespeare, Turner ou les Beatles, Jimi Hendrix, Peter Gabriel, Sting, etc …

Et William Blake ?  Il est quasi Inconnu en France.

Ignoré de son vivant il a été «redécouvert, entre autres, par André Gide qui a révélé la force de son oeuvre au début du 20ème siècle. Il est aujourd’hui une des figures
sacrées du romantisme anglais,
A l’époque de la Révolution Française il chantait ses poèmes dans les rues de Londres, coiffé d’un bonnet phrygien.  Aucune trace ne reste de ses chants, la liberté qu’il aurait
sans doute souhaitée reste entière pour mettre ses mots en musique.

affiche Blake with (Copier)

La musique et le chant sont  « rock » et l’intention est de faire connaître l’oeuvre de Blake et son engagement artistique, philosophique et humaniste.

Un concert-vidéo :   Toutes les chansons de l’album « Ode to William Blake » sont jouées (environ 1h 15mn).
Présentation des poèmes agrémentée d’anecdotes tirées de la vie de
Blake.
Projections sur écran en fond de scène liées aux chansons: Créations vidéo à base de gravures de Blake, de films sur Londres.
…Là où Sting privilégiait l’exotisme de Blake, The Doors le côté métaphysique,
Fernand Péna opte pour le côté feeling et humaniste. Les musiques ont la
couleur « seventies » et il choisit principalement  pour chanter  les textes de Blake une voix grave éraillée, cette « gravely voice » sans effet qu’utilisent Tom Waits, Joe Cocker, Chris
Rea etc. ….
Cette voix nous transporte sans effort et avec beaucoup de sensibilité à la fois dans l’univers poétique de *Blake* mais aussi dans une sorte de « revival » musical.
Le genre musical permet de s’adresser à un public très large.

bandeau miniature

Dimanche 18 septembre à 17h30 

(annulé)

« Juste pour vous être agréable »
par Séverine ROBIC

Le prix des places est de 12€ et 10€ en tarif réduit (adhérents)

Affiche Juste pour vous être agréable

Merci, juste pour vous être agréable ! »

Monologue inspiré de la vie de Franca Rame écrit au début des années 90 et conçu comme une conférence sur l’amour et le sexe.
La narratrice retrace le parcours d’une femme et nous confie sa propre histoire.

Ce texte aborde l’enfance, les règles, la virginité, la rencontre avec l’autre sexe avec beaucoup d’humour et sans jamais tomber dans la vulgarité. (Ce texte s’adresse à tous publics.)
Un peu d’humanité…pas mal d’humour et beaucoup de tendresse pour ce seul en scène pas vraiment show, juste (un peu) chaud.

 Un peu de sexe ? 

Après plusieurs années autour de la vidéo, Séverine Robic revient à ses 1ères amours : la scène, avec :
« Un peu de sexe ?
Merci, juste pour vous être agréable ! »

Sous la plume de Dario Fo et Franca Rame, voici une drôle de conférence sur l’amour et le sexe. Humour, tendresse et humanité sans tabou ni vulgarité.
« …/… Partons tranquilles, détendus, laissons nous aller à cette joyeuse thérapie de groupe… » .

bandeau miniature

Mercredi 21 septembre, 19 h

L’association FRIENDS ENGLISH THEATER (FET) présente 

« BURTON » : Rhodri MILES joue Richard Burton.

BURTON poster

Pour son prochain spectacle au Colombier le mercredi 21 septembre à 19 heures, FET a le plaisir de vous présenter la biographie de Richard Burton, avec Rhodri Miles, qui a reçu pour cette pièce le prix du Meilleur Artiste International au Festival « Fringe » de Hollywod.

L’histoire entraîne le spectateur de ses humbles débuts à sa consécration hollywoodienne, en passant par son histoire d’amour tumultueuse avec l’une des plus belles femmes de son époque, Elizabeth Taylor. Explorant aussi son alcoolisme et sa culpabilité vis-à-vis de sa famille, qu’il abandonna pour Taylor, ce one-man show est graveleux, exubérant et souvent hilarant, et justifie pleinement les critiques élogieuses qu’il a reçu au Festival d’Edimbourg et ailleurs. Rhodri Miles, également vu dans Torchwood et Game of Thrones, offre une performance de première classe. « Un portrait brillant et saisissant », selon le LA Weekly.

Le bar du Colombier sera ouvert à partir de 18h et le spectacle commencera à 19h. Pour plus de renseignements et pour réserver vos billets, veuillez contacter FET par email uniquement àfetatlecolombier@gmail.com.

Adhérents 15€  Non-adhérents 20€

PS: Il n’est pas possible de réserver ses billets par l’intermédiare du Colombier.

bandeau miniature

Samedi 24 septembre

Musique japonaise Koto & Shakuhachi
CHIKUSHIKAI 筑紫会

Cette soirée a lieu dans le cadre de l’opération « JAPON Text Îles 2016 », initiée par le Conseil Général du Tarn (direction des Musées).

A 19 h, et uniquement sur réservation, une collation japonaise vous sera servie dans le jardin : coût 10 euros (les réservations pour ce BENTO doivent impérativement nous parvenir avant le 21 septembre soir.
Au menu :
EDAMAME  petites fèves japonaises (=amuse gueules)
TSUKÉMONO  « légumes salés  »
Salade de carottes
GYOZA aux légumes (3 pièces ) beignets
YAKITORI (3 pièces ) et  du riz brochettes de viande grillée
Dessert japonais KURI MANJU gâteau japonais fourré à la purée de marrons

A 20h3O : concert dans la salle de spectacle.
prix des places 10 euros tarif normal et 8 euros tarif réduit (adhérents)

Koto C. Kakei affiche 3« Crédit photo : Stéphan M. sous license CC BY NC ND »

La musique japonaise traditionnelle sera représentée le samedi 24 septembre au Château-musée du Cayla ainsi qu’au théâtre Le Colombier à Cordes-sur-Ciel par les musiciennes de l’école de Koto Chikushikai.

Le Koto est une longue cithare à 13 cordes, montées sur des chevalets mobiles, que l’interprète pince avec des plectres en ivoire. L’école de Koto Chikushikai, dont le centre se situe au Japon à Fukuoka, est implantée au Canada, sur le continent américain, et récemment en France, suite à l’ouverture d’une école de Koto par Claire Kakei à Toulouse en 2012. Chikushi Junko, petite-fille de Chikushi Katsuko (1904-1984) et succédant à cette dernière aux fonctions de chef d’école, elle-même auteur, interprète et compositeur, fera exceptionnellement partie de la délégation. Elle se distingue par son jeu et sa voix extraordinaire. Ce sera son premier concert en France. Elle sera accompagnée de plusieurs musiciennes maîtres de Koto, à commencer par Tanaka Utazumi. Ayant débuté l’apprentissage de l’instrument sous la direction de Chikushi Katsuko à l’âge de 10 ans, Tanaka Utazumi a fondé sa propre école, Tsuru no kai, il y a plus de cinquante ans à Tôkyô. Claire Kakei a appris le Koto sous sa direction jusqu’à l’obtention de son diplôme de professeur en 2008. Tanaka Utazumi jouera du Koto à 17 cordes, son instrument favori.

Le Koto sera accompagné par la flûte de bambou, Shakuhachi. Tanaka Reizan représentera l’école de Shakuhachi Tozanryû. Tanaka Reizan a donné son premier concert en France en 2010 au Mont Saint-Michel. Il sera accompagné d’une seconde flûte Shakuhachi pour interpréter un duo sur le thème automnal du brame du cerf.

Le programme comprendra plusieurs morceaux de musique contemporaine composés par Chikushi Katsuko. Celle-ci est non seulement l’auteur de plus de 300 pièces musicales, mais a aussi contribué à la transcription des pièces du répertoire classique et à la ré-écriture de partitions à plusieurs voix pour Koto et Shamisen. Les musiciennes interpréteront une pièce instrumentale du XVIIe siècle appartenant au répertoire classique avant de jouer des pièces originales composées au XXe siècle par Chikushi Katsuko. Le prélude programmé au Château-Musée du Cayla évoquera le thème du voyage poétique en exécutant une pièce vocale composée à partir d’extraits du journal de Bashô, la Sente étroite du bout-du-monde. Enfin, une seconde pièce vocale évoquant le Dit des Heike, poème épique récité et chanté depuis le XIIIe siècle par des moines musiciens s’accompagnant au biwa (luth), poursuivra en soirée le dialogue entre musique et littérature au théâtre Le Colombier.